Aller au contenu principal
4 avril 2014 / avec1o

we à Sihanoukville

Ca faisait un moment que c’était dans le petits papiers, en fait, pour être honnête dès lors que j’ai réalisé que je ne verrais plus la mer si je n’allais pas la chercher au Sud Cambodge, la Chine et le Laos en étant dépourvus, du moins dans les régions que je traversais. Du coup, ayant prévu de repasser par chez Elena, il me fallait son accord pour prévoir ce we fille… Elle ne s’est pas vraiment faite prier!

Et pourtant…. quelles contraintes!!!

Un mini van climatisé pour réaliser un trajet de 4h, et nous débarquions dans le centre de Sihanoukville (ou Kompon Som). L’idéée était d’aller à Otres beach 1, un intermédiaire entre Occheuteal Beach, super touristique, bruyante et pleine boîtes de nuit, et Otres beach 2, la plus calme des plages de la zone. Quelques mètres nous suffisent pour nous dégoter un bungalow dans la Seagarden Guest house. Bon, le bungalow n’a rien de sensationnel, le lit est petit (il nous faudra rester dans nos quartiers l’une et l’autre), le ventilateur est plus que bancal (mon annulaire gauche en subira une méchante coupure), les cloisons sont fines, archi fines, et la salle de bain est extérieure… En revanche, nous avons une plage privée, je ne vous raconte pas! Petit patio en entrant, parasol en toiture végétale, transats, sièges pouf, et eau translucide et chaude, voire trop chaude (ok, ça fait carrément cliché d’écrire ça, mais je vous assure que quand il fait pas loin de 40°C en extérieur, une eau à 30°C est presque trop chaude, si, si!!).

Alors, la suite n’est que grand classique : cure de sommeil (nuits de 9h, siestes en journée et dans le bus), lecture (je vais finir par en venir à bout de mon pavé de 1000 pages), bronzette (histoire de faire pâlir de jalousie les français que je rencontrerai rapidement à mon retour, petite satisfaction compensatrice à ma non envie de rentrer en France), écriture (carnet de bord en panne sèche depuis quelques jours), balades (en amoureuses sur la plage!!), photos (parce que quand même c’est joli!), bains d’eau de mer (on a arrêté à partir du moment où l’on a découvert les méduses qui flottaient dedans ), footings sur la plage (à 6h30, à la fraîche, alors que tout le monde sommeille encore, histoire d’avoir une petite dépense calorique) et repas de fruits et de fruits de mer à volonté. Ainsi nous passions de la mer au transat, à la table, à la douche, au lit, tout ça dans le désordre et la plus complète anarchie. Et c’était bien!!!

Dernier we asiatique géniallissime que je dois en grande partie à Elena. Merci la miss! Je te dis pas « on remet ça », mais plutôt « remets bien ça » dans plus d’un mois.

J’avoue que j’ai quand même quelques difficultés à réaliser que nous y étions il n’y a que 5 jours…

Dans la série, trop de taches à accomplir…

Dans la série avant / après…

 

Dans la série « et entre les deux »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :