Aller au contenu principal
16 février 2014 / avec1o

Rejoindre Shanghai ou comment prendre son temps

C’était prévu, ça devait se passer mi février. Par contre, les moyens de s’y rendre étaient très très flous. J’ai mis en pratique le vieil adage « l’essentiel n’est pas le but, mais les moyens qu’on se donne pour y parvenir ».
Frontière brillamment passée le 11/02 donc. Direction la gare de bus de Hekou, première ville au delà de la frontière. Objectif, attraper le premier bus pour Kunming, Yunnan. Je sais qu’il y’a des trains pour Shanghai qui partent entre 19 et 23h, je dois pouvoir faire ça dans la même journée. Au guichet, on m’annonce un bus pour 13h30. Pas le choix, pas que ça m’enchante mais je vais attendre. 18h30, après un très joli trajet sans encombre, on arrive à la « east bus station » de Kunming. 15 min de trajet de shuttle plus tard, prise en main par un charmant chinois qui m’offre une bouteille d’eau, me paie mon trajet et m’amène jusque devant la gare, en me souhaitant (me semble-t-il, du moins ça y ressemble) bon voyage, je fonce aux guichets: deuxième objectif, dégoter mon billet pour Shanghai!
Et c’est là que je vais prendre conscience de ma grande imprévoyance (ne pas sous estimer les effets du têt qui s’étend dans le temps, et les vacances qui vont avec)!!!
En fait, mon ticket acheté pour un billet le jour même qui devait me faire arriver à destination 48h plus tard, en position debout, se révèle être pour le 14 février, car il n’y a aucune place, même toute petite pour Shanghai avant). Ah, non, non, hors de question, c’est juste impossible… Coup de fil à Dominique et ébauche d’un plan B : opter pour un trajet indirect, avec ville étape au Sud ou à l’Est.
C’est à partir de ce moment là que je vais commencer à harceler la pauvre employée de la gare, la seule qui sache parler anglais, pour qu’une bonne demie heure de recherche de solution après, je me retrouve avec deux billets de train:
le premier pour le lendemain (12/02) 11h20 qui me fera arriver à Wuhan (je ne sais absolument pas où le situer!!) le surlendemain (13/02) à 16h52, en hard sleeper (chouette on m’offre même la possibilité de pouvoir dormir allongée)
Le deuxième de Wuhan à Shanghai avec un départ le 14/02 à 7h08 et une arrivée à destination à 13h11, en position debout, le jour même.
Allez, je valide!
Me restent quelques détails à régler. Le premier, prévenir Dominique. Le deuxième, me trouver des logements! Et c’est là que je bénis les forums que j’avais pris vaguement le temps d’explorer avant de franchir la frontière, et Daniel qui m’a appris à conserver hors connexion les images qui m’intéressaient sur l’iPad. L’option retenue, une auberge de jeunesse… Bah oui, y’a pas d’âge à partir du moment où l’on accepte de partager chambre, ronflements, désagréments sonores, intimité… avec de parfaits inconnus. Retour mental rapide en Nouvelle Zélande, pensée pour Carine et Xavier.
Bizarre, mais c’est alors que tout est compliqué, ou plus exactement, que rien n’est simple, que je mesure que seulement mon voyage commence!

4 commentaires

Laisser un commentaire
  1. Jorge / Fév 16 2014 5 h 03 min

    Coucou Lorette,

    Mais purée… Tu vas finir par avoir des ennuis si tu persistes. Ils ne sont encore pas civilisés humainement, simplement robotiquement, techniquement, et tous les ments.
    Moi je suis sûr, même si tu essayes de nous rassurer, ÇA CRAINT !!! Ah là là…
    Dans ma jeunesse j’avais lu un livre « Quand la Chine s’éveillera » d’Alain Peyrefitte. Elle ne s’éveillera jamais mais par contre elle s’est réveillée, et très mal donc…

    Prends soin de toi et surtout sors au plus vite nous donner de BONNES nouvelles…
    Bisous et prudence !!!
    Même pas un dessin… Pas de photo… ils risquent de tout te prendre pour le vendre…
    aie aie aie…

    • avec1o / Fév 16 2014 15 h 06 min

      Jorge, arrête donc! Tout va bien, sauf qu’effectivement il fait trop froid pour dessiner, et ça n’était pas assez caractéristique pour des photos… Alors cette fois, c’est l’écriture!
      Des difficultés à transmettre, mais ce sont bien les seule, je suis contente d’être où je suis.
      Bisous

  2. julien / Mar 9 2014 20 h 01 min

    Un petit coucou de roanne d ou je suis avec interet ton voyage , grace à tes belles photos j’ai l’impression de partir un peu .je t embrasse

    • avec1o / Mar 10 2014 4 h 10 min

      Bonjour georges,
      Et merci. On pourra discuter de tout ça de vive voix en avril, je reviens au moins pour quelques mois à Roanne!
      Je t’embrasse
      Lorette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :