Aller au contenu principal
19 janvier 2014 / avec1o

Vietnam…

Et bien voilà, le départ de PSE signifiait le début du voyage itinérant…
Arrivée de virginie, et départ pour le Vietnam! Trois semaines qui se profilent, le temps de remonter de Saigon à Hanoi, en passant par Dalat, Nha Trang, Hoi An, Hué et la baie d’Along.. Enfin, à voir, mais c’est l’idée
Traditionnel trajet de bus, et traditionnelles ventes ambulantes lors du passage du bac lors d’une traversée du Mékong, trajet de 6h entre Phnom Penh et Saigon, porte à porte. Passage de frontière, à pied, bande de terre sans appartenance entre deux pays, no man’s land au bout duquel on est officiellement au Vietnam.
Nous avons la chance d’arriver en terrain facile, du moins facilité puisque Pierre, mon chef de mission, et son amie y vivent. C’est donc chez eux que nous nous installons. Fans d’histoire, d’Asie et de géo politique, nous ne pouvions pas mieux tomber pour comprendre ce pays avant de le parcourir.
Pays communiste, faucille et marteau pour en témoigner, cours à coups de sifflet et de microphone, état qui met son veto ou des bâtons dans les roues pour les installations ou tentatives de développement, qui contrôle les présences, les déplacements…
Ville effervescente comme dit Pierre, où vivent 8 millions de vietnamiens, où circulent pas loin de 5 millions de motos, même si la densité des voitures s’accroît.
Pendant deux jours, nous avons marché, explorant seulement les districts 1 et 5. La ville est immense. Au programme des festivités, musée des beaux arts, quartier chinois, cathédrale notre dame, pagodes, musée de la guerre… Parce que question histoire, le Vietnam n’est pas mal dans le genre non plus. Après l’Indochine, la guerre contre les États Unis. Le musée retrace en images et en objets les atrocités de la guerre. Il y a un brin de propagande dans la chose, anti états unien, anti capitalisme, n’empêche qu’il y a une réalité, et que les photos témoignent d’elles même. Ça m’a donné envie de lire, comme il y a 8 ans lorsque j’avais découvert le Cambodge. Il va falloir, c’est notre devoir de mémoire.
Entre tout ça, je ne peux cacher mon bonheur d’être dans un pays où la gastronomie fait autant, sinon plus qu’en France, partie de la culture. Et je me régale, mais vous verrez ça dans quelques temps, en images..
Fin de Saigon demain, et pour le coup, début d’un voyage en mode sac à dos. Ça suffit les vacances, bien trop facile de passer son dimanche au bord de la piscine à vous écrire!

2 commentaires

Laisser un commentaire
  1. Jorge / Jan 20 2014 6 h 18 min

    Kikou Lorette…

    Plus de dessins ma grande… Si seulement ton appareil photo pouvait tomber en panne ! \o/…
    Sans plaisanter… Tes photos nous donnent tellement envie de voyager…
    Comme je suis heureux pour toi… Mais malgré tout ça, tu nous manque, le sais-tu ?

    Je t’embrasse très fort et puis je te remercie du fond du cœur de ce que tu nous offres. Prends bien soin de toi !!! Et dessine, dessine, dessine…
    Bisous

  2. avec1o / Jan 20 2014 15 h 11 min

    Je te promets que je fais le maximum Jorge, mes carnets m’accompagnent, même si le temps parfois me manque.
    L’échéance se rapproche Jorge, mon retour aussi…
    Je t’embrasse fort, merci d’être là
    Lorette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :