Aller au contenu principal
28 décembre 2013 / avec1o

24 décembre 2013…. Noël, première!

On m’a dit que c’était Noël. Peut être, mais ça n’en a pas l’air! L’attention particulière de mes proches, cette bienveillance amico familiale me fait penser que peut être c’est le cas, la soirée que nous envisageons passer aussi… Et pourtant.
Une journée de travail ordinaire, un déjeuner de riz et de soupe à la cantine, comme à l’ordinaire…, avec ceci dit, un passage par l’école d´esthétique de PSE pour lissage de cheveux…


À 17h, je récupère les victuailles laissées dans le frigo du foyer, enfourche mon imagevélo, direction « la confiturerie » d’Action Cambodge Handicap (ACH), un CAT créé pour donner du travail à de jeunes adultes porteurs de déficience intellectuelle. C’est dans leur foyer, un lieu de vie basé sur les valeurs imagepartagées de l’arche que nous fêterons Noël, avec Cédric, vsi à l’association, et Fanny, une de ses amies.

image
Il était question d’une messe de Noël, et l’idée de participer à celle ci me plaisait bien. C’était aussi un moyen de partager avec la famille, même en décalé, ce que nous avions pu partager toutes ces années en cette période de Noël.
Mais l’heure annoncée ayant été repoussée, on en profite pour commencer à préparer les desserts, salade et plat étant déjà opérationnels.
C’est les mains dans la farine, le sucre, le beurre et le sésame, et à coup de bouteille de pastis que je me lance dans la réalisation d’une tarte à l’ananas et à la banane. Pas de balance, pas de moule, un four inconnu d’utilisation, et une recette tout à fait inventée… Ça va le faire. Et puis c’est peut être moins challenge que le gâteau au yaourt à la banane sans moule de Fanny!
18h15, douche rapide, changement de vêtements, et on grimpe sur nos véhicules respectifs. Il est question de ne pas perdre la moto de vue, dans le dédale de rues sombres que nous traversons. Des guirlandes de Noël lumineuses, des touk touk plein la rue, un parking de motos, pas de doute, ça ressemble à un rassemblement! Pas manqué. L’église est au fond d’une cour, et dans cette dernière, des centaines de chaises en plastique rouge et bleu, la célébration aura lieu dehors. Il y a déjà du monde, papy et mamy sont là, quelques personnes connues de PSE aussi. Nous nous regroupons (nous sommes une dizaine peut être) près de la chorale, qui contraste tellement avec les voix cambodgiennes habituellement entendues (ou supportées, ça dépend de quel coté on se place…). Ça sent bon la myrrhe et l’encens, les chants sont très beaux, incompréhensibles (sinon l’alleluia), parce qu’en khmer, mais il sont pleins de douceur. Le prêtre, italien, accompagné d’un prêtre français officie en khmer lui aussi. Première fois que j’assiste à une messe en totalité assise, première fois que des chiens se promènent allègrement dans un lieu de culte PENDANT le culte, que l’on vend du pop corn et de la barbe à papa à l’entrée pour les manger pendant la messe… Le Cambodge et ses premières fois! Des petits angelots accompagnent le prêtre à son entrée, des enfants habillés en costume traditionnel amènent les offrandes, on se souhaite la paix du christ les mains jointes, à l’asiatique. Quant à la communion, c’est un peu rogné rognaï cette histoire, mais ça ne peut être autrement!
Il est 20h25 quand nous quittons les lieux et il commence à être tard pour les jeunes. J’ai hérité d’une poids plume, que je ramène en amazone sur mon porte bagage. Je devrais compléter le travail en faisant vélo doubt en soirée, c’est très plaisant…
Et puis voilà, de retour au foyer, les familles ont mangé, il était trop tard, elles ne voulaient pas attendre… Nous finissons de cuisiner, dînons, dansons, dégustons, buvons…
Remise et ouverture des cadeaux, bonne humeur démonstrative et communicative, pour une extinction des feux avant 22h30. Pas loin d’une heure plus tard, je ramène mon vélo, fatiguée, un peu alcoolisée mais le sourire aux lèvres, à sa maison! Un skype transcontinental en cette veillée de Noël me ramène à sa réalité française, parce qu’encore une fois, même si j’ai passé une très belle soirée, rien ne me le rappelle, que nous somme le 24 décembre!
Malgré tout, joyeux Noël à vous tous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :