Aller au contenu principal
30 novembre 2013 / avec1o

De la culture khmère…

À trois jours d’intervalle, j’ai approché d’un peu plus près la culture cambodgienne…
Par un mariage d’abord, par un spectacle de danse mis en scène théâtralement ensuite.
C’était il y a dix jours, vendredi m’est faite la proposition d’assister au mariage de la nièce d’une collègue, avec Emma. Bien sur, nous ne connaissons pas la famille. Bien sur nous n’hésitons pas une seconde… Alors, après, on compose parce que c’est un peu court la vieille pour le lendemain. Il faudra faire avec les vêtements à disposition, et puis on essaie de trouver un horaire qui puisse passer. Du coup, rdv est pris pour le milieu de matinée. Nous l’apprendrons ensuite, mais le mariage commence à 6h le matin. Pour l’avoir observé le lendemain du notre, dans Phnom Penh, tôt le matin, c’est en procession que se regroupent les invités. Ils portent cadeaux de nourriture dans leurs mains, dans des corbeilles dorées, les femmes brillent de toutes les couleurs.
Bref, nous sommes récupérées par Pisey, le mari de notre collègue, en moto, et nous nous rendons aux alentours de stung mehn chea, pas loin de la décharge. Les mariés appartiennent à des familles PSE. Ils sont eux mêmes étudiants à PSE.
Entrée caractéristique d’un mariage, ce barnum rose et blanc, et cette musique criarde. Lina est là pour nous accueillir, et nous conduit au cœur de la cérémonie. Visiblement c’est l’heure des sacrements. Les mariés rentrent et s’assoient au sol derrière un petit autel. La famille proche les entoure, le maître de cérémonie parle en chantant, on a l’air de chasser les esprits avec la main sur la flamme des bougies qui passent de mains en mains. Pendant ce temps là, essayant de rester discrètes, nous nous voyons offrir à manger, dessert en feuilles de bananier, fruits, sodas hyper sucrés. Impossible de refuser. Au bout d’un moment, il semble que l’union soit scellée, et parents et proches vont venir chacun leur tour attacher un petit lien rouge aux poignets des mariés, et les bénir avec une rose rose trempée dans l’eau. Puis offrandes de billets glissés sous les mains des mariés avec photo souvenir pour immortaliser. On a fait ça aussi avec Emma, quel honneur !…. On leur a aussi jeté des bâtons d’encens et des fleurs de jasmin. Pas sur que ce soit bien plus agréable que le riz, qui pourtant, abonde au pays!
Puis on a été invitées à participer au repas. Lina était désolée parce que nous sommes arrivées au moment où il ne se passe pas grand chose. Contrairement à ce qui se passe par chez nous, la fête familiale est réduite, c’est dans l’après midi, quand les invités arrivent que le festin a lieu, et la journée se conclue par un « concert », des danses, et une cérémonie sur les coups de 4h qui clôture la fête.
Ceci dit, nous avions déjà le privilège d’assister à ce beau moment, d’être au cœur d’une famille, d’être témoins du bonheur qui transpirait de partout… Après déjeuner, nous avons observé, échangé avec les mariés, été présentées, puis nous sommes réparties, raccompagnées par nos gentlemen de la journée. Une chance que d’avoir pu y participer…
Quelques images pour vous substanter…:


Juste un petit mot pour commenter les images qui suivent, puisqu’au musée national, tous les soirs ont lieu des représentations de danse et de theatre, spectacles mis en scène par un artiste désireux de faire revivre la culture khmère après sa presque disparition après le passage des khmers rouges.
La pièce que nous avons choisie racontait l’histoire d’un couple très amoureux, et du fils du roi qui s’éprend de la femme, et qui la kidnappe à son mari. L’histoire qui prenait une tournure presque positive finit par se terminer mal, mais ce n’est pas très grave puisqu’il est dit qu’ils se retrouveront dans leur vie future!!
Intéressant, esthétiquement dépaysant, marrant, et parfois surprenant pour des cambodgiens, dans un lieu charmant… Se concluant par une dernière soirée à trois pour fêter la chance de notre belle rencontre. Allez, la aussi je vous livre les images qui vont avec!!

4 commentaires

Laisser un commentaire
  1. Jorge / Nov 30 2013 4 h 19 min

    Politesse et devoir oblige, tu dois donc transmettre stp, mes plus sincères félicitations aux mariés !!! Que tout le bonheur du monde soit leur plus fidèle compagnon durant toute leur vie aussi bien terrestre qu’éternelle…

    Je vois que tu n’as pas le temps de t’ennuyer et j’en suis heureux pour vous tous…

    Quel bonheur partagé grâce aux technologies du XXI ème siècle…
    Bravo, bravo et encore BRAVO !!!

    Comme on peut t’envier…
    Bisous à la mariée !!! (pour toi ce sera plus tard !)

    • avec1o / Déc 2 2013 11 h 47 min

      Je prends mon bisou, mais ne le transmettrai pas à la mariée, car comme je l’écrivais, je ne la connais ni en noir ni en blanc, et je ne la reverrai probablement jamais.
      C’est ainsi!!

  2. xav / Déc 1 2013 21 h 04 min

    je ne sais pas si tu as eu l’occasion de voir la pièce : http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/10/07/l-impressionnante-histoire-de-sihanouk-au-theatre-du-soleil_3491285_3246.html
    j’avais vu ça à Grenoble et je crois que ça se poursuit au Cambodge (peut-être à Batanbang). Très très bon. bise

    • avec1o / Déc 2 2013 11 h 46 min

      Non, pas vu, et apparemment, je n’ai pas trouvé de lien vers un quelconque spectacle au Cambodge.
      Battambang est prévue dans la quinzaine, il y a toujours des représentations de phare ponleu, je vais y monter rien que pour ça. Tu vas comment toi? C’est quoi les perspectives? J’imagine que tu as commencé à skier! Enjoy, msieur le grenoblois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :