Aller au contenu principal
13 novembre 2013 / avec1o

Kompong Cham

Envie d’évasion pas trop éloignée de la capitale? Rdv à Kompong Cham, bien sur! Ok, ça fait pas rêver, mais dans un rayon proche de Phnom Penh, c’est presque ce que l’on fait de mieux.

Je vous épargne les stations de bus, les revendeurs de biscuits en tout genre, de fruits, de pain, de journaux, les rabatteurs pour les minibus… Oui, je vous l’épargne! Je vous fais grâce aussi du bus en lui même, des deux heures pour sortir de Phnom Penh, des vidéos de films d’horreur, de karaoké, de séries débiles, des coups de Klaxon perpétuels pour avertir que de toutes façons rien n’arrêtera le chauffeur, que les petits n’ont qu’à se pousser et l’arrêt d’une demie heure à 1h de notre destination, pour nourrir le chauffeur, et accessoirement les autres puisqu’il n’y a que ça a faire. Des fameuses araignées de Snuol…! Et toutes sortes de bizarreries culinaires.

imageAprès 4h, comme prévu, nous arrivions! C’est bizarre, ce we m’a fait revivre toutes sortes de situations de voyage… Pourtant j’étais seulement au Cambodge. Mais j’ai visité nombre de temples et de pagodes, me ramenant au ladakh et à ses inscriptions en sanscrit gravées dans la pierre, en Birmanie du fait de la forme de la pagode en bois, à angkor lors de mon bref passage dans les ruines de ce wat, à Bornéo lors du dessin de la mosquée, à Bangkok du fait de ce bouddha couché… Un peu comme si ma vie de voyageuse défilait devant mes yeux. Une drôle de sensation, une rétrospective nomade, étrange!

Que du bon, beaucoup de beau, que du tranquille et du serein, un vrai bol d’air. Kompong Cham est une région de plantation d’hévéas. Une fabrique de latex tout à fait improbable se visite au milieu des plantations. Nous voilà revenus à l’époque de l’Indochine. On s’y croirait presque. Et puis… Le fleuve, Le Mékong, le beau, le grand, le puissant, le mythique Mékong… J’ai couru le long, sur le riverside comme ils disent, de bon matin. C’est un peu comme la sensation de courir dans central parc, on se dit que tout le monde ne vivra pas cette chance une fois dans sa vie, et même si ça ne change rien au moment, ça permet juste de prendre pleinement conscience de la valeur de ce qui est en train de se passer… Je l’étais, pleinement consciente…image

J’ai parlé khmer, me permettant de me faire offrir des bières (!), j’ai dessiné en public, ai fini ma soirée avec trois françaises, ai pédalé le samedi, me suis faite transporter le dimanche, et ai terminé mon we serrée comme une sardine dans un van collectif, en plus d’avoir vécu mille autres petites situations tout à fait anodines qui prennent ici une toute autre saveur… Quelques photos? Allez c’est parti!

5 commentaires

Laisser un commentaire
  1. laurent jannet / Nov 17 2013 9 h 55 min

    Mérci , de nous faire voyager Lorette .De trés belle photo et beau coup de crayon ! Biz

    • avec1o / Nov 20 2013 13 h 02 min

      Merci laurent, c’est gentil. Je continue à travailler pour ça…

  2. odile / Nov 19 2013 7 h 09 min

    coucou, je remarque que les tongs s’usent!!!! magnifique coup de crayon. bisous

    • avec1o / Nov 20 2013 13 h 01 min

      Merci beaucoup, je fais de mon mieux… Il y en a à venir. Gros bisous!!

  3. Gaelle / Nov 19 2013 20 h 19 min

    salut Lorette , je suis kiné avec Maryline à Briennon (on s’était rencontré quand tu l’avais remplacée). Je voulais te dire que déja ton blog est vraiment très sympa, et aussi que je partais visiter le Cambodge la semaine prochaine ! donc je me demandais si tu aurais quelques bons plans à me conseiller, ou même si tu étais dispo pour qu’on se croise là bas. je te laisse mon mail g.dessolain@laposte.net a bientôt
    Gaëlle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :